•  

    Le tic tac d'une montre

    Le bruit de la goutte d'eau

    Le sang dans tes artères

    Le sable fuyant entre les doigts

    Une idée passant par ta tête puis s'envolant

     ...

     

     


    votre commentaire
  • ...timidement elle posa délicatement ses fesses sur le petit siège qui paraissait si fragile, ses pieds serrés sur le repose-pieds. Inévitable son regard sur la croupe de plumes noires, elle rougit. La croupe branla. Très lentement le corps se mit à onduler. Très lentement. Très lentement les mains de pianiste amorcèrent un premier pas qui n'en finissait pas. Les mains gantées de noir, drapées. Dos raide, bras sur les accoudoirs, métal froid, fascinée par la créature... le léger balancement du cul, la progression tactile des mains, le cou... entre autruche et dromadaire, la tête... le bout glacé de ses seins se dressa comme les cornes de l'animal. Irrésistiblement vers le haut et l'avant. Le grincement des roues...  

     

     


    votre commentaire
  •  

    " Cela n'existe pas. Il n'y a jamais de centre. Pas de chemin, pas de ligne. Il y a de vastes endroits où l'on fait croire qu'il y avait quelqu'un, ce n'est pas vrai il n'y a personne. "

    Marguerite Duras - L'amant  / Théâtre de La Colline Paris jusqu'au 9 octobre

     

     

     

    Début du livre:

     

    " Un jour, j'étais âgée déjà, dans le hall d'un lieu public, un homme est venu vers moi. Il s'est fait connaître et il m'a dit : « Je vous connais depuis toujours. Tout le monde dit que vous étiez belle lorsque vous étiez jeune, je suis venu pour vous dire que pour moi je vous trouve plus belle maintenant que lorsque vous étiez jeune, j'aimais moins votre visage de jeune femme que celui que vous avez maintenant, dévasté.

    Je pense souvent à cette image que je suis seule à voir encore et dont je n'ai jamais parlé. Elle est toujours là dans le même silence, émerveillante. C'est entre toutes celle qui me plaît de moi-même, celle où je me reconnais, où je m'enchante. "

     

     


    votre commentaire
  •  

    "Nul être, nulle créature, rien ne peut recueuillir le fuyard que je suis..."  G. de Narek

     

    Créatures great and small - KINETICAL MUSEUM Londres Hoxton Square  /  Kiss me Quick - THÉÂTRE DE LA BASTILLE Paris jusqu'au 17 octobre

     


    votre commentaire
  •  

    « Qu'est-ce que ça veut dire, moderato cantabile ?
    - Je ne sais pas. »

     

    « Quand même, dit Anne Desbarèdes, tu pourrais t'en souvenir une fois pour toutes. Moderato, ça veut dire modéré, et cantabile, ça veut dire chantant, c'est facile. »

     

    Marguerite Duras

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique